Site Loader

Si financièrement, acheter un immeuble ancien revient moins cher, les frais de travaux de rénovation et ceux du notaire peuvent être très élevés. Un immeuble neuf, quant à lui, est livré clé en main, toutefois, il peut manquer de charme. Autant dire que le choix est loin d’être évident. Pour faire un choix, nous vous proposons de faire le point sur ces deux types d’investissement.

La différence de prix et la période d’achat

L’avantage d’acheter un logement neuf, c’est qu’il est conforme aux dernières règlementations. Les normes en matière d’isolation, de respect de l’environnement ou de plomberie sont respectées. Ils sont faciles d’accès, même pour les personnes à mobilité réduites. Par contre, il faut préciser que les logements neufs sont vendus en VEFA, c’est-à-dire en l’état de futur achèvement. Ainsi, il vous faudra attendre plusieurs mois avant de pouvoir entrer en possession de votre bien. D’un autre côté, si vous choisissez d’investir dans une maison ancienne, la procédure de cession est plus rapide.
La majorité des anciens immeubles sont placés à proximité de lieux stratégiques tels que les écoles, les pharmacies ou les commerces. Pour ce qui est du prix, les logements neufs sont toujours plus chers par rapport aux anciens. Le prix du m² est 20% plus cher que les anciens. Néanmoins, vous pouvez amortir le tout grâce aux dispositifs de défiscalisation. En effet, les nouveaux logements bénéficient d’une exonération de taxe foncière pendant les deux premières années. Avec la loi Marlaux ou Pinel, vous pouvez espérer une réduction de près de 30 000 euros de vos participations sociales sur 9 ans. Pour ce qui est des logements anciens, même si les prix sont plus accessibles, les travaux de rénovation à faire peuvent être plus conséquents. Les émoluments des notaires peuvent atteindre jusqu’à 8%.

Investissement immobilier, comment convaincre son banquier ?

Vous avez résolu votre dilemme entre l’achat dans le neuf et dans l’ancien ? Maintenant, il vous faut trouver le crédit nécessaire à votre projet d’achat. Pour cela, il faudra emprunter auprès des banques. Pour obtenir un « oui » de la part de votre banquier, vous allez devoir constituer un dossier convaincant. S’il juge que vous n’êtes pas solvable, il ne vous attribuera pas le prêt. Premièrement, vous devez le rassurer. Un banquier n’aime pas prendre des risques. Vous devez donc avoir une situation financière irréprochable (pas de dépenses inutiles, un peu d’épargne, pas de compte débiteur, pas de prêt à la consommation, et un taux d’endettement assez bas). Ensuite, vous devez le convaincre du sérieux de votre projet. Votre banquier doit ressentir la passion qui anime votre projet d’investissement. Vous devez savoir lui partager votre enthousiasme à la réalisation de votre projet. Enfin, vous devez montrer que votre projet est solide et rentable. C’est uniquement en lui faisant part de votre sérieux que vous obtiendrez un prêt pour votre projet. Enfin, si après avoir obtenu votre prêt, vous avez un autre projet d’achat et avez besoin d’un petit coup de pouce financier, vous pouvez trouver sur editions-oriflam.fr des astuces pour avoir un complément de revenu. Cela vous évite ainsi de prendre d’autres prêts.

Post Author:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *